LA REPRODUCTION, ÇA NE SE FAIT PAS

Vous avez l’idée du siècle pour votre projet : il vous faut un porte-parole. Quelqu’un que tout le monde connaît. Mais de nos jours, les stars sont chères et capricieuses. L’idée peut donc s’avérer séduisante : on va reproduire une scène !

Rien de plus simple : nez pointu, lunettes noires, mouvements fluides et voilà « Michael » qui danse pour votre projet. Boucles blondes, robe dos-nu sexy, une machine produisant du vent par en dessous : bingo, vous avez votre « Marilyn » qui pose au-dessus de la bouche de métro. Et si vous avez une voix rauque comme Marlon Brando dans « Le Parrain » vous pouvez « faire une offre qu’ il ne pourra pas refuser ».

Le seul hic dans tout cela, c’est que la reproduction est interdite. Ou plus exactement : vous avez le droit de faire une reproduction, mais pas de l’utiliser. En effet, les ne s’étendent pas seulement aux images originelles des personnalités, mais également à toute reproduction dont le but recherché est la reconnaissance. Et cela vaut aussi bien pour les stars vivantes que les stars décédées dont les s’appliquent encore.

De ce fait, vous ne pouvez utiliser ni la vraie Marilyn Monroe ni l’une de ses doublures. Les photographies et les prises de vues reproduisant des situations célèbres sont protégées au même titre que les originaux. De même que des propos connus repris ne peuvent pas être utilisés sans que les d’usage aient été clarifiés avec les titulaires de .

Avant de mettre en scène des superstars (vivantes ou décédées), il est donc toujours utile de demander d’abord l’autorisation auprès des titulaires de l’original. Et ça, c’est notre domaine.

> Plus d’informations sur les droits et les licences